jean-yves.leloup@orange.fr
default logo

La nuit, le réverbère et les étoiles

La nuit, il suffit d’un réverbère pour ne plus voir « cette obscure clarté qui
tombe des étoiles ».

Celui qui n’a jamais éteint son réverbère sera-t-il privé pour toujours de la
vision de plus hautes et lumineuses lumières ?

La raison est un réverbère utile pour éclairer ce qui encombre le trottoir,
elle ne sert à rien, elle est même un obstacle pour contempler la beauté du ciel.

La science, la médecine sont des réverbères utiles pour éclairer nos virus et
nos maladies.
Mais ces réverbères nous cachent peut-être le sens de nos virus et de nos
maladies.

Il est important d’affirmer qu’il y a d’autres lumières que les lumières fragiles
de la raison, et qu’il ne faut pas chercher seulement dans ces clartés relatives
la solution de tous nos maux.

Reconnaître que l’intuition, la méditation, l’oraison, nous communiquent
d’autres informations plus profondes qui, si on les écoute, nous conduisent
peut-être vers une plus grande santé.

Dans cette « obscure clarté qui tombe des étoiles », nous est révélée alors la
beauté de notre nuit et la relativité des réverbères qui ne peuvent éclairer que
nos interminables trottoirs…

 
 

ACCÉDER AUX GRAINES DE CONSCIENCE