jean-yves.leloup@orange.fr
default logo

Comment faire d’une période de confinement, une occasion de ressourcement et de retournement ?

Comment faire d’une période de confinement, une occasion de ressourcement et de retournement? (kairos-métanoïa)

Nous sommes déjà descendus par milliers dans la rue pour exprimer notre insatisfaction, nos peurs et notre colère…

Avec le coronavirus et autres « maladies de la mort » nous sommes maintenant obligés de descendre en nous-même pour intégrer et peut-être transformer nos peurs, nos colères et notre amertume, c’est ce qu’on appelle un retournement (métanoïa).

Le face à face avec soi-même et la pratique de la méditation peut nous aider, avec une lucidité qui ne cède pas au désespoir, à cette transformation (personnelle, sociale, cosmique, économique)

« Tout le malheur de l’homme est de ne pas pouvoir rester tranquille dans sa chambre » disait Pascal, il faudrait ajouter : rester dans sa chambre sans se laisser divertir ou distraire par « les passions tristes ».

Il faudrait jeûner de toutes ces nourritures inutiles (matérielles, psychiques et même spirituelles) qui nous alourdissent au lieu de nous soutenir et de nous éveiller, cela ne peut être que bénéfique et salutaire pour notre immunité.

Ce ne sont pas seulement les événements qui sont mauvais ou qui nous troublent, mais les jugements, les pensées que nous projetons sur eux.

disait encore le vieil Épictète…

Les enseignements contemplatifs et pratiques de Jean Yves Leloup « un art de vivre par temps de catastrophe », on pourrait ajouter d’épidémies, sont proposés en ligne (elearning) dans « les Odyssées de la conscience » depuis une semaine ; est-ce un hasard ou une synchronicité ?

On ne peut pas soulever un brin d’herbe sans déranger une étoile disent les physiciens et les poètes ; puisque tout est ainsi relié et interdépendant, il n’y a pas que les virus qui passent les frontières mais aussi toutes les énergies et informations de santé, de lumière et d’amour transmises par ceux qui pratiquent la méditation, ou autre forme d’élévation ou d’élargissement de la matière, de l’énergie et de la conscience.

Plus que jamais le réseau invisible et efficace d’une Intercontinentale des consciences est nécessaire pour l’avenir possible et heureux de l’Anthropocène.