jean-yves.leloup@orange.fr
default logo

lettre-1

 

 

 

 

image-m-ret

Noùs

Le noùs est considéré par les anciens comme la « fine pointe de l’âme » – on dirait aujourd’hui « l’ange de l’âme » ; il donne accès à ce monde intermédiaire, ni seulement sensible ni seulement intelligible : l’ « Imaginal » dont parle avec précision Henri Corbin.

L’Evangile de Marie, Myriam de Magdala  p. 22

« Là où est le noùs, là est le trésor. »

Cette parole a souvent été citée telle quelle par Clément d’Alexandrie, Justin, Macaire, et dans de nombreux autres écrits, ce qui prouverait que l’Evangile de Marie circulait librement dans les premiers siècles du christianisme.

Il faut pourtant remarquer que, dans les Evangiles de Luc et de Matthieu, il n’est pas question du noùs, mais du cœur, et que le verbe est au futur et non au présent.

« Là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur » cf. Lc 12, 34 ; Mt 6, 21

La signification ordinaire du mot Kardia (« cœur ») est « tout l’intérieur de l’homme »…

…Ce trésor n’est donc pas « dans les cieux », il n’est pas non plus à venir…

…Le trésor est un élément intérieur que le disciple n’a pas besoin d’acquérir par une activité morale, mais qu’il possède déjà par nature et qu’il doit découvrir…

…En d’autres termes, on devient ce qu’on aime, on devient ce qu’on connaît.

 

image-mret2

 

Numineux

Du latin numen numinis : Divin, puissance divine, divinité (cf. Gaffiot)

Pour les Sémites, le numineux est le « non même », le « non pareil », le Tout Autre qu’aucune pensée ne peut saisir.

Pour les Grecs, le numineux c’est la perception du « même », de l’Unique, de l’Un présent dans le multiple, c’est le précisément ici.

Le numineux, n’est-ce pas encore « le Tout Autre « précisément ici » ? Transcendance irréductible et inévitable immanence ?… « Transcendance immanente » disait Graf Dürckheim.

L’Absurde et la grâce p. 402

Au-delà de la logique binaire, fonctionnement naturel de nos machines cervelées, il y a une « coïncidentia oppositorum » ; le Numineux émerge de cette coïncidence des opposés…

Manque et plénitude  p.45

…Dans l’instant numineux on touche une réalité qui est les deux (les opposés), non leur somme ou leur mélange mais un troisième terme qui les contient comme le cercle contient les alternances du blanc et du noir dans le symbole du Tao, insupportable ambivalence du Réel qui, si elle est endurée, peut conduire l’homme à maturité. Est-ce possible que le bien et le mal, la vie et la mort aient la même origine ?…

Manque et plénitude  p. 47

…L’expérience numineuse relève de la vérité relative et en ce sens il n’y a aucun problème à la taxer d’illusoire. Elle est le témoignage toujours relatif (puisque toujours « existant ») d’un Réel absolu qui ne peut que toujours échapper à un corps, un cœur, un esprit relatifs…

Manque et plénitude  p.140

Nourriture

L’Essentiel n’est pas tant ce qu’on mange que la manière dont on mange. « Consommer ou communier », c’est dans le choix de notre attitude que se joue notre rapport au monde et à la matière.

Prendre soin de l’être  p.23