jean-yves.leloup@orange.fr
default logo
Date:février 2014

L’avenir est en nous

 

Toutes les certitudes sur lesquelles reposait notre vision du monde se trouvent ébranlées et nous assistons, en direct, à un processus de mutation sans précédent à l échelle de notre humanité. Nous allons devoir tout réinventer.

En ce moment, de par le monde, des personnes explorent de nouveaux modes de vie, de reliance aux autres et à la nature. Cette époque est « nôtre », et personne  d’autre que nous ne peut la rendre meilleure. Chacun peut agir dans son espace de vie. Ne sommes nous pas tous des inaugurateurs d’aurores ?

 

Quarante-trois aventuriers de l’existence et amoureux de la sagesse ont accepté de s’ouvrir en toute authenticité, simplicité et humanité. Ils évoquent leurs expériences et leurs vécus, leurs découvertes, partagent leurs espérances, transmettent leurs valeurs…

 

Ces témoignages vont raviver votre propre flamme, éveiller ou réveiller en vous l’aventurier, l’inventeur, le sage et le poète. Ils vous permettront de vous affranchir de certains conditionnements pour réinventer d’autres possibles, réorienter votre regard, et vous laisser emporter dans le courant de la vie et de la Créativité.

 

De creativité et de sagesse pour ré-enchanter le monde !

 

Texte de Jean-Yves Leloup

« C’est en aimant vivement et consciemment qu’on rend l’Amour présent… ››

Jean-Yves Leloup, Dame Sagesse vous a invité à sa table et désirerait

mieux vous connaître.

–       Comment vous présenteriez-vous ?

Si Dame Sagesse m’a invité à sa table, elle sait qu’il n’y a en moi rien de « présentable ››. Je lui demanderais qu’elle efface tout ce qui n’est pas Elle, tout ce qui n’est pas Lui puisqu’il « n’y a pas d’autre que Lui ››.

– Avez-vous vécu une expérience déterminante qui a modifié, changé votre parcours de vie ? Cette expérience vous a-t-elle amené à prendre des décisions qui orientent encore votre vie ?

J’ai vécu à l’âge de dix-neuf ans une « mort clinique ›› (cf. L’Absurde et la Grâce). Mourir au moins une fois dans sa vie, effectivement cela change la vie ! Ce que beaucoup prennent pour le réel s’est révélé être une illusion, ce que beaucoup prennent pour une illusion s’est révélé être le Réel. Après cela, il s’agit de voir toutes choses dans la clarté de ce Réel, sans illusion. Épiphanie d’une lumière qui se tient toujours cachée dans sa manifestation même.

On ne voit pas le regard avec lequel on voit.

–       Quelle est votre vision du monde actuel ?

Le monde actuel, comme le monde passé ou le monde futur, est une illusion qui n’est pas faite pour durer.

Cette évidence m’émerveille plus qu’elle ne me terrifie. Tout ce qui existe témoigne de la gratuité et du Don qui fait tout exister. Mieux vaut célébrer plutôt que de se plaindre, bénir (bene – dire ou dire du bien de ce qui est) : enlever de la souffrance à la souffrance plutôt que maudire (mal-dire ou dire du mal de ce qui est : rajouter de la souffrance à la souffrance).

– Quelles sont les valeurs auxquelles vous êtes attaché ?

De quelle manière les rendez-vous vivants ?

Il n’est pas besoin de valeurs surajoutées, le Réel suffit. Si le Réel est

Vie – Conscience – Amour – Liberté.

C’est en vivant légèrement et infiniment qu’on rend la vie vivante.

C’est en demeurant attentif et vigilant qu’on rend la vie consciente.

C’est en aimant vivement et consciemment qu’on rend l`Amour présent.

C’est en se détachant des formes finies que prend la vie,

Des représentations dans lesquelles s’enferme la conscience,

Des objets auxquels s’identifie l’amour qu’on rend la Vie, la Conscience et l’Amour à leur liberté infinie.

–       À ce jour, que désirez-vous transmettre ?

Transmettre le Tétralogue44 que j’essaie d’incarner :

Sois !

Sois vivant !

Sois conscient !

Sois aimant !

Sois libre !

Sois !

à travers les pratiques qui m’ont été transmises au mont Athos, mais aussi dans tous les lieux où la tradition orthodoxe du christianisme est vécue, Phésychasme et la philocalie.

– À la lumière de votre expérience, que vous inspire cette déclaration : « Nous sommes tous des compagnons de voyage ›› ?

Nous sommes tous embarqués – cela est sûr ! Compagnons de voyage, nous avons à le devenir. Pour cela, il est nécessaire de s’entendre sur le sens et le but du voyage.

Si nous venons de la lumière et retournons à la lumière, il n’y a pas de problème.

Si, comme le moindre de nos souffles, nous venons de l’infini et retournons à l’infini, non seulement il n’y a pas de problème, mais il est bon de respirer et de vivre ensemble, consciemment.

Si nous venons de Dieu et retournons à Dieu, alors non seulement nous sommes compagnons de voyage, mais nous sommes consanguins, même âge, frères et sœurs d’une même terre et d’un même ciel ;

Nous partageons l’orage et l’éclaircie…

Une est la louange.

 

44. Le Tétralogue signifie « quatre paroles ›› en écho avec le Décalogue, les dix paroles ou commandements dont parle la Bible.