jean-yves.leloup@orange.fr
default logo
Editions:Albin Michel
Date:novembre 1993
Mots clés:,

HOMELIES de Jean Chrysostome sur l’incompréhensibilité de Dieu

 

Albin Michel, coll. « Spiritualités chrétiennes »,   1993

[framesrc= »http://jeanyvesleloup.eu/wp-content/uploads/1993/11/JeanChrysostomeArticle.jpg » width= »287″ height= »474″ align= »left » lightbox= »on »]Né en 354 à Antioche, saint Jean Chrysostome est contemporain de Saint-Augustin. Son nom, « Bouche d’Or », célèbre ses dons légendaires de poète et d’orateur. Il prêcha avec ferveur la réforme des moeurs, insistant sur la nécessité pour chacun de conformer sa vie au nouvel idéal chrétien. Le grand théologien déploie ici tous ses talents de pasteur mais aussi de polémiste contre ceux qui ont la prétention de connaître Dieu, le réduisant à leurs courtes vues et à leurs faibles concepts ; il dénonce ce danger toujours actuel de « faire de l’Être un avoir ». Faire du Dieu vivant une puissance ou   une énergie que l’homme pourrait acquérir ou posséder ; ce n’est pas être croyant mais idolâtre. Dans sa présentation, Jean-Yves Leloup met en évidence l’importance du thème de l’indicibilité des choses divines, thème qui présidera à la démarche dite « apophatique » de toute une partie de la mystique chrétienne, et à la théologie dite « négative ».